Archives de catégorie : Cube Noir 2011-12

Cube Noir saison 2011-2012

Les femmes savantes de Molière

Les femmes savantes de Molière 

Diaporama sur Youtube : Femmes savantes la claque

Les femmes savantes de Molière par Compagnie La Claque

Comédie mise en scène par Frédéric Schalck

Philaminte, femme savante, règne sur son foyer, mari compris, et a su convertir à la quête de l’esprit et du savoir sa fille aînée Armande et sa belle soeur Bélise. La cadette Henriette, loin d’être sotte, se montre plus réticente à suivre les envies maternelles, surtout lorsqu’il s’agit de préférer pour époux Trissotin, poète à la mode, au jeune Clitandre dont elle est amoureuse. Armande quant à elle, semble avoir des regrets après avoir éconduit Clitandre et tente d’entretenir avec lui une relation de « tête », loin des basses affaires du corps.

Avec Florence Mansuy (Philaminte), Chantal Raulff (Bélise), Céline Lehmann (Armande), Emilie Gimenez (Henriette), Gabriel Micheletti (Chrysale), Erik de Mautort (Ariste), Christian Furlani (Trissotin), Frédéric Schalck (Clitandre), Bruno Dreyfürst ou Ulysse Bosshard (Vadius), Marguerite Woerlé (Martine), René Montavon (Julien), Bertrand Micheletti ou Arthur Krantz (L’épine).

Accompagné(e)(s) par Xavier Martayan (Lumière), Laure Giroult (Maquillage), Sébastien Mathis (Affiche), Fred Bellan (Photos), Opéra du Rhin (Costumes)

Réservations
03.88.61.94.93 / resa@laclaque.com / http://www.laclaque.com

Tarifs: Tarif plein : 10 / Tarif réduit et 3.14 : 8 €

Durée 2 h

du 8 au 25 septembre à 20h30
sauf dimanche 17h
Relâche les lundis

 

Hamlet de William Shakespeare par la Compagnie Les Gens

Hamlet de William Shakespeare

Hamlet de William Shakespeare

par la Compagnie Les Gens

 

au Théâtre du Cube nOir au CREPS

du mardi 11 au vendredi 14 octobre 2011 à 20h30

et DEUX DATES SUPPLEMENTAIRES:

samedi 15 octobre à 20h30

et dimanche 16 octobre à 17


Dans la pièce la plus métaphysique de Shakespeare, on croise des fantômes, dont certains sont morts et d’autres sont en vie. A tous, on demande « Qui est là ? » car c’est la question fondamentale du théâtre et de la modernité.

Dans une version resserrée et tendue d’Hamlet où le texte original côtoie ses réécritures contemporaines, la compagnie Les Gens recherche, après leur travail sur Macbeth, la physicalité et la force d’une pièce souvent conçue comme cérébrale. Un prince désespéré, un roi meurtrier, une mère qui a fait le choix du mal et une vierge furieusement tragique s’observent et se déchirent, entraînant le spectateur à s’interroger avec eux comme une souris devant un piège à rats : faut-il avoir peur de la tragédie ? Faut-il tuer le père ? Et surtout : être ou ne pas être ?

Mise en scène: la Compagnie Les Gens

Avec Gabriel Amar, Cécile Clauss, Christophe Lebold, Sabine Schmitt

Création lumière, montage vidéo et son: Stéphane Wolffer

Régie Lumière: Julien Malan et Frédéric Fritsch

Affiche: Madeos / c.clauss

 

Renseignements et réservations:

06 16 74 04 04 / 03 69 78 17 21

cielesgens@gmail.com

Tarifs: de 4 à 10 euros / spectacle en français

 

Retrouvez-nous également à l’adresse suivante :

http://cielesgens.wordpress.com

 

Cie du Ried’Eau présente FEYDEAU

Cie du Ried’Eau présente FEYDEAU

ON PURGE BEBE

La Cie du Ried’Eau de la MJC de GERSTHEIM présente deux pièces de

FEYDEAU « On purge bébé » et « Dormez je le veux »

au THEÂTRE du CUBE NOIR

CREPS d’Alsace 4 allée du Sommerhof Strasbourg – Koenigshoffen

du 27 au 29 octobre 2011 à 20h30

et le dimanche 30 octobre 2011 à 17h00

Mise en scène : Michel Mathis et Jacques Baldeweck

Création lumière : Gilles Hérent

Création son : Didier Conche

Avec : Mireille Hauck, Sylvie Hérent, Léa Forterre ou Stephane Hoenen, Sylvie Poinsignon, Raphaël Poinsignon, Roger Kaës, Jacques Baldeweck

durée : 2h

TARIFS : 10€, réduits 8€, étudiants 5€

Renseignements et réservations : jacques.baldeweck@sfr.fr ou par téléphone 03 88 79 01 19 ou 06 82 13 05 62 (répondeur en cas d’absence)

Georges FEYDEAU renouvelle la forme du vaudeville par la précision mécanique des situtations jointes à l’efficacité cocasse de son style. Le comique des pièces de G. FEYDEAU n’exclut pas une certaine vérité dans laquelle la bourgeoisie fin de siècle et le monde interlope parisien se reconnaissent et retrouvent leurs fantasmes et leurs désirs inassouvis. Si la morale est presque toujours sauve, elle le doit visiblement à la seule convention théâtrale.

 

 » Entrez dans la Noce! »

Entrez dans la Noce

La Demande en mariage, L’Ours, Tragédien malgré lui et La Noce d’Anton Tchekhov sont de vrais petits bijoux taillés pour révéler des situations comiques autour de l’amour et qui décortiquent avec merveille le couple. Ici, ces fables sont impitoyables. Elles fouettent avec jubilation la mesquinerie et l’étroitesse d’esprit. Nous vous invitons à partager une danse étourdissante, comme un éclat de rire où la proximité sera de mise…
■ Durée du spectacle : env. 1h45

Du 07 au 11 décembre Au Cube Noir

HORAIRES : mercredi 7, jeudi 8, vendredi 9 et samedi 10 décembre à 20h30 et
dimanche 11 décembre à 17h00
RESERVATIONS : letheatrelaberlue@free.fr ou 06 40 16 65 04

TARIFS : plein : 10 € ; réduit : 8 € ; enfants, demandeurs d’emploi, étudiants : 5 €

Haute surveillance, de Jean Genet

Haute surveillance, de Jean Genet

Mise en scène de Isabelle Peroz –
Du jeudi 15 au mardi 20 décembre 2011
à 20h30
sauf dimanche 17h
Sans relâche
Trois prisonniers pour une cellule, pleine d’amour et de violence. Yeux verts, Maurice, Lefranc. A se défendre de leur crime et par là de leur valeur. Ajoutée. Trois histoires pour un désir. Pour un dernier homme, Boule de Neige, boule de nerfs et de puissance. Et une femme, doux horizon de leurs rêves perdus… Parce qu’ici, « on fabrique des histoires qui ne peuvent vivre qu’entre quatre murs ».
Distribution : Artur Canillas, Mihail Dumitriu, Arnaud Guichard, Nicholas Newth
Assistants : Philippe Klein, Léa Schaff
Scénographie : Floriane Jan
Costumes : Perrine Ritter
Maquillage : Anaïs Klein
Création lumière : Aurore Duvollet, Rui Serge Gervais Azevedo Brooks
Régie : Les stagiaires de Christian Peuckert (Atelier lumière de l’A.R.T.U.S.)
Strasbourg – CREPS d’Alsace – Cube Noir
4 allée du Sommerhof Strasbourg – Koenigshoffen 

Tram B, C Arrêt Montagne Verte puis bus 2, 13 arrêt Nid de Cigogne, ou bus 50 arrêt Schnockeloch
Réservations
06 85 63 42 07
resa@artusasso.fr
Précisez : vos nom et prénom, un numéro de téléphone, le nombre de place, la date et le spectacle
http://www.artusasso.fr/
Tarifs
10, 8, et 5 Euros – Groupes scolaires 4 Euros (minimum : 10 personnes)
Durée 1h 30 (à confirmer)

Le Bal

Le  Bal

d’après Irène Némirovsky

par la compagnie L’Empreinte des mots

mise en scène: Evelyne Dreyfus

Pour faire étalage de leur fortune récemment acquise, les Kampf décident d’organiser un grand bal. Antoinette, leur fille unique, âgée de quatorze ans, rêve d’y assister mais sa mère s’y oppose catégoriquement.

L’adolescente, frustrée et mal aimée, vit ce refus comme une injustice. Sa vengeance sera cruelle et dévastatrice. Les masques finiront par tomber révélant le vrai visage de chacun.

 

Du 13 au 18 janvier 2012 à 20h30, dimanche 15 à 17h

au Théâtre du Cube Noir

Réservations au 0674500386 ou par mail lempreintedesmots@gmail.com

La Colonie, de Marivaux

La Colonie, de Marivaux

Du mercredi 1er au mardi 7 février 2012 au Cube Noir –

Comédie satirique mise en scène par Danielle Decelle –

Pour échapper à l’asservissement dont les menaçait l’invasion de leur patrie, hommes et femmes se sont exilés sur une île. Les hommes s’apprêtent à fonder une république et à en établir les lois.

De leur côté, suffragettes avant l’heure, les femmes sont décidées à ce que la situation nouvelle soit l’occasion pour elles de participer désormais à toutes les affaires de la société, à égalité avec les hommes. Sur le fond, le sujet ne manque pas de gravité et la persistance des différences dans notre société contemporaine y trouve un certain écho. Aussi actuels, mais pointés et traités avec humour et légèreté, sont d’ailleurs les partis pris et les travers des politiques. Et, suprême ironie, le féminisme ne sort pas glorieux de l’aventure…

Distribution : Emilie BREVOT, Guillaume DUTECH, Salomée ENDERLIN, Lucas IPPOLITO, Mathilde IRRMANN, Céline LEHMANN, Lucie MEHN, Cécile MOURIER, Pauline MOUROT,  Isabelle MULLER, Vincent REYNAUD et Lucas WAYMAN.

Assistantes à la mise en scène: Naïma ARLAUD et Audrey GASPARINI

Scénographie: Myriam SAINGRE

Costumes: professeurs et élèves du lycée Jean Rostand

Création-lumière: Rui Serge AZEVEDO BROOKS

Maquillage: professeur et  étudiantes du lycée Jean Rostand

Conduite lumière & son: Stagiaires de l’Atelier-lumière A.r.t.u.s. 2011/12

Du mercredi 1er au mardi 7 février 2012

à 20h30
sauf dimanche 17h
Sans relâche

Strasbourg – CREPS d’Alsace – Cube Noir
4 allée du Sommerhof Strasbourg – Koenigshoffen

Tram B, C Arrêt Montagne Verte puis bus 2, 13 arrêt Nid de Cigogne, ou bus 50 arrêt Schnockeloch

Réservations
06 85 63 42 07
resa@artusasso.fr
Précisez : vos nom et prénom, un numéro de téléphone, le nombre de place, la date et le spectacle

Actualités

Tarifs
10, 8, et 5 Euros – Groupes scolaires 4 Euros (minimum : 10 personnes)

Durée 1h 30 (à confirmer)

Avant/Après, de Roland Schimmelpfennig

Avant/Après, de Roland Schimmelpfennig

Du vendredi 10 au mercredi 15 février 2012 au Cube Noir –

Mise en scène par Célia Vallé –

Des individus qui s’aiment encore ou qui se sont aimés.
Des individus qui se séparent, se querellent, se souviennent.
Des individus en recherche, en attente, en désir.

 

Un homme qui fait un voyage dans la peinture qu’il avait acheté…, autrefois…
Une femme assise sur le rebord d’un lit, sur le point de tromper son mari.
Deux ouvriers qui s’imaginent astronaute en changeant une ampoule au plafond.
Un couple qui observe leurs premiers cheveux gris dans le miroir.

Des tableaux de rêves, de désillusions, d’espoir toujours.
Des tableaux d’humanité.

Avec : Juliette Autin, Maxime Boiteux, Evgeny Borisenko, Paul Burger, Blandine Denis, Nicolas Holweg, Julia Janson, Baptiste Jeangeorges, Claire Millot, Léo Schalk, Félicie Schirmer, Anna Schubert, Marine Tragarz
Assistante à la mise en scène : Manon Meyer
Assistante au travail corporel : Julia Janson
Scénographie : Lucie Broisin
Costumes et Maquillages : Camille Audouard
Création sonore : Gaël Helsly
Mise en scène, Chorégraphies, Création lumière,
Visuel : Célia Vallé
Régie : Les stagiaires de Christian Peuckert (atelier lumière)
Du vendredi 10 au mercredi 15 février 2012

à 20h30
sauf dimanche 17h
Sans relâche

Strasbourg – CREPS d’Alsace – Cube Noir
4 allée du Sommerhof Strasbourg – Koenigshoffen

Tram B, C Arrêt Montagne Verte puis bus 2, 13 arrêt Nid de Cigogne, ou bus 50 arrêt Schnockeloch

Réservations
06.49.77.49.89 ou resa@artusasso.fr
Précisez : vos nom et prénom, un numéro de téléphone, le nombre de place, la date et le spectacle

Actualités

Tarifs
10, 8, et 5 Euros – Groupes scolaires 4 Euros (minimum : 10 personnes)

Durée 1h 30 (à confirmer)

Les petits Tchekhov II

Les petits Tchekhov II

Du 18 au 26 février 2012 à 20h30, les dimanches à 17h00
Cube nOir (CREPS d’Alsace – Salle du )

4 allée du Sommerhof
Strasbourg, 67000

Après le succès du 1er opus « Les petits Tchekhov 1 » qui a présenté en 2011 4 pièces courtes du répertoire d’Anton Tchekhov (Tragédien malgré lui – Le chant du cygne – L’ours – La demande en mariage), le Brigadier revient avec « Les petits Tchekhov 2 » ou vous pourrez voir 3 comédies courtes en 1 acte: Les méfaits du tabac – Le jubilé – La noce.
Les méfaits du tabac:
Un conférencier aura bien du mal à présenter les dangers que présente le tabac sans sortir de son sujet initial.
La noce:
La mère attends le général, le père s’intéresse à la Grèce, le marié s’inquiète de la dot, la sage femme chante l’opéra, le télégraphiste est amoureux de la sage femme, le général n’est pas général mais est loué par l’agent d’assurance… Et la mariée?
Le jubilé:
Chipoutchine doit lire le rapport de ses 15 années de présidence au  conseil général de la banque. Mais le comptable grincheux, l’épouse  bavarde, la visiteuse bornée et les employés heureux de la perspective  du jubilé lui donneront du fil à retordre.
Mise en scène :
Patricia VERSAPUECH-ROUSSEL
Création lumière et technique :
Régis ROUSSEL
Chorégraphie :
Virginie MILHAUD
Dessin original :
Bruno KLEIN
Avec:
Pierre REBILLARD
Séverine MUTTERER
Alik EKER
Etienne VALE
Françoise VOGT
Thibaut JURRET
Daniel NICOLI
Iman IZOULI
Frédéric ALETTI
Nathalie JACQUEMIN
Michel KAMMERLOCHER
Réservation : 09.54.52.32.88  – 06.07.78.63.03  – le.brigadier@free.fr – Caisse du soir
Tarif : 5, 8 et 10€
Le Brigadier est la troupe de référence de la section théâtre du CSAGStrasbourg
www.club-sportif-garnison-strasbourg.fr


Oh, What a Lovely War!

Oh, What a Lovely War!

Spectacle créé par Charles Chilton et Joan Littlewood, présenté par Tagora

Mise en scène: Louise Palmer

Une évocation ironique mais joyeuse de la Grande Guerre racontée du point de vue du simple soldat: parfois héros, parfois poltron, mais toujours philosophe.

Cette comédie musicale est construite à partir des chansons populaires de l’époque, dont les textes sont souvent scandaleusement adaptés à la circonstance. En conjugant ridicule, sentiment et colère, cette soirée conçue il y a cinquante ans souligne pourtant avec force l’hypocrisie de la glorification du conflit.

Représentation (pour la plupart!) en langue anglaise.

Jeudi, 12 avril, 20h30
Vendredi, 13 avril, 20h30
Samedi, 14 avril, 16h
Samedi, 14 avril, 20h30
Dimanche, 15 avril, 16h

Réservations: www.tagora.eu.

Théâtre du Cube Noir

Informations complémentaires: www.tagora.eu

La Maison de Bernarda Alba

La Maison de Bernarda Alba


de Federico GARCIA LORCA

Au Théâtre du Cube nOir du CREPS, 4 allée du Sommerhof, Strasbourg-Koenigshoffen

Du jeudi 19 au mercredi 25 avril à 20 h 30, dimanche 22 avril à 17 h.

Par la compagnie « Les Arts Sonnants »

Mise en scène de Patricia VERSAPUECH-ROUSSEL

« …et je me mettrai la couronne d’épines des femmes qui sont aimées par un homme marié… »

L’auteur :

Federico Garcia Lorca est un poète et dramaturge né en Andalousie en 1898. Il fut l’ami de Luis Bunuel et Salvador Dali, dirigea une troupe de théâtre ambulant, la Barraca. Il écrivit « La Maison de Bernarda Alba » en 1936 qu’il ne vit jamais jouer car il fut fusillé au début de la Guerre d’Espagne par les gardes civils près de Grenade.

L’histoire :

A la mort de son mari, Bernarda Alba enferme ses cinq filles, ivres d’amour et de liberté, pour un deuil de huit ans. L’aînée, issue d’un premier mariage, a hérité de son père une dot importante qui lui permet de se fiancer au plus beau garçon du village, entraînant ainsi la jalousie et la frustration de ses soeurs… jusqu’à l’inéluctable…

Les interprètes par ordre d’entrée en scène :

La servante : Catherine OHLUNG

La Poncia : Agnès DIEBOLD

La mendiante – La grand-mère : Maïté CUNEGO

Bernarda Alba : Nathalie PACK

Amélia : Marjorie ANCEL

Adela : Karel BECKER

Martirio : Anne-Valérie WALTER

Magdalena : Céline KIENTZ

Angustias : Helia FLEURY

Création lumière : Régis ROUSSEL

Technique : Pierre REBILLARD – Laura MATHERN

Renseignements et réservations au 06 24 77 44 47 ou par courriel cie.des.arts.sonnants@gmail.com

Caisse du soir – Entrées : 5, 8 et 10 €

La descente d’Orphée, de Tennessee Williams

La descente d’Orphée, de Tennessee Williams

Du samedi 28 avril au mardi 1er mai au Cube nOir –

Mise en scène de David-Georges Picard –

Dans le décor d’un bar d’une petite ville du sud des États-Unis – l’atmosphère réactionnaire et raciste de cette localité des années 1940-1950 – deux femmes – Lady Torrance et Carol Cutrere – se distinguent chacune à sa façon par un caractère en contradiction avec l’univers dans lequel elles se trouvent. La première, mariée à Job, vieil homme mourant, tenancier du bar où se déroule l’action, est la fille d’un Italien assassinée, supporte le racisme et le souvenir du crime. La seconde, indépendante et rebelle, refuse de se voir imposer une manière d’être et vit d’expédients, rejetée par la société et sa famille.
Toutes deux font l’objet des cancans et médisances du voisinage. Et, de fait, elles sont attirées toutes deux par Val, beau jeune homme qui arrive par hasard dans la ville et s’y installe. Celui-ci, armé d’une guitare et d’une veste en peau de serpent, se fait rapidement embaucher comme aide dans le bar de Lady qui tombe rapidement amoureuse de lui. Val, en effet, est libre comme sans doute, elle-même désirerait l’être : avec une existence plus ou moins honnête jusqu’alors il cherche désormais à effacer ce pan de son histoire.
La beauté du jeune homme est néanmoins néfaste : séducteur sans le vouloir, l’épouse du shérif n’est pas insensible à son charme, il attire ainsi sur lui la jalousie du mari et les propos malveillants de certaines femmes.
Découvrant que son mari Job a participé à l’assassinat de son père, Lady s’apprête à quitter la ville avec Val…
Relatant dans l’espace étroit d’un bar le fonctionnement d’une petite ville américaine qui vit presque encore à l’heure de l’esclavage, où les habitants sont fiers de leurs préjugés, de l’inégalité des individus, La Descente d’Orphée c’est d’abord tout ce qu’une petite communauté refermée sur elle-même produit de pire : le rejet, l’intolérance, l’incompréhension, la médisance… n’hésitant pas à aller paisiblement jusqu’au meurtre. Mais, au coeur de cet univers pourri, il reste un espoir infime et bien réel symbolisé par les échos de magie noire et blanche et quelques unes de ces femmes, qui chacune à sa manière protège sa liberté, sa pensée et sa façon d’aimer.

Lady : Mathilde Flecher
Val : Sylvain Thoby
Carol : Houaria Rahmani
Job : Pierre-Jean Mougel
Eve : Louise Fincker
Le Sheriff : David Rouxel
David : Thomas Bähr
Mlle Portes : Zahra Boussouf
Tom : Léo Moser
Jenny : Elisa Blache
Dolly : Audrey Witenberger
Constance : Claire Chabenès
Rose : Mathilde Christoforidis
Le Sorcier : Aurélie Ponton

Assistants à la mise en scène : Pierre Charpilloz, Louise Huriet
Scénographie, création lumière : David Séchaud
Assistante lumière : Juliette Romens
Costumières : Véronique Fincker, Perrine Ritter
Graphisme : Pauline Steib

 

Du samedi 28 avril au mardi 1er mai 2012

à 20h30
sauf dimanche 17h
Sans relâche

Strasbourg – CREPS d’Alsace – Cube Noir
4 allée du Sommerhof Strasbourg – Koenigshoffen

Tram B, Arrêt Montagne Verte puis bus 2, 13 arrêt Nid de Cigogne, ou bus 50 arrêt Schnockeloch

Réservations
06 85 63 42 07
resa@artusasso.fr
Précisez : vos nom et prénom, un numéro de téléphone, le nombre de place, la date et le spectacle

Actualités

Tarifs
10, 8, et 5 Euros – Groupes scolaires 4 Euros (minimum : 10 personnes)

Durée 1h 30 (à confirmer)

Gaspard, de Peter Handke

Gaspard, de Peter Handke

Du vendredi 4 au dimanche 6 mai 2012 au Cube nOir –

Mise en scène de Aurore Duvollet –

Kaspar Hauser ? Non, le « Gaspard » de Peter Handke. – Qui est-ce ? Un personnage qui pourrait être chacun d’entre nous. C’est sa présence sur le plateau qui lui donne une existence. Il existe seulement le temps de la représentation. La seule chose qu’il possède est une phrase : « J’aimerais devenir comme celui qu’un autre a été un jour ». – Et c’est tout ? Il n’y a qu’un seul personnage ? Gaspard est cerné par des voix. – Quel genre de voix ? Des voix qui manipulent, qui contrôlent… Ces voix évoquent celles que nous entendons au quotidien (télévision, radio, politiques, journalistes, professeurs, messageries vocales, publicité, stations de tramway) et qui nous soumettent à une certaine forme de langage et de pensée qui implique un rapport dominant/dominé. Gaspard tentera de s’y soustraire.

Oui, mais comment ? …

Tour à tour Gaspard ou les Voix, nous sommes tous concernés par le pouvoir du langage comme moyen d’oppression et source de violence mais aussi comme condition d’humanité et de liberté.

Distribution : Léonard Fernandez,  Pauline Mourot, Chloé Dufresne, Mélanie Briend (Avec l’aimable participation de Aurélie Menninger, Baptiste Giroult et Arnaud Guichard)

Assistante à la mise en scène : Paloma Winling

Création sonore : Suzon Michat assistée de Pierre Mallaisé

Scénographie, costumes et communication visuelle : Clémence Jardin

Création lumière : Hélène Bootz

Régie lumière : Artur Canillas (élève de Christian Peuckert – Atelier A.R.T.U.S 2011/2012)

Maquillage : Laure Giroult

Du vendredi 4 au dimanche 6 mai 2012

à 20h30
sauf dimanche 17h
Sans relâche

Strasbourg – CREPS d’Alsace – Cube Noir
4 allée du Sommerhof Strasbourg – Koenigshoffen

Tram B, Arrêt Montagne Verte puis bus 2, 13 arrêt Nid de Cigogne, ou bus 50 arrêt Schnockeloch

Réservations
06 85 63 42 07
resa@artusasso.fr
Précisez : vos nom et prénom, un numéro de téléphone, le nombre de place, la date et le spectacle

Actualités

Tarifs
10, 8, et 5 Euros – Groupes scolaires 4 Euros (minimum : 10 personnes)

Durée 1h 30

Antigone de Sophocle

Antigone de Sophocle

du jeudi 10 mai au mercredi 16 mai à 20h30

dimanche 13 mai à 20h30


ANTIGONE de Sophocle mise en scène de Noèle de Murcia sera représentée par la compagnie L’Apostrophe du jeudi 10 au mercredi 16 mai 2012 au théâtre du Cube nOir à 20h30.

Après Antigone à New York, transposition moderne du mythe dans le monde des SDF, la compagnie l’Apostrophe choisit de remonter à la source et de présenter la tragédie antique : de Sophocle, dans sa force et son évidence.

Voici donc Antigone, fille d’Œdipe, à Thèbes. Ses deux frères viennent de s’entretuer pour le pouvoir. Créon, le nouveau roi, ordonne que l’un des deux soit honoré mais interdit sous peine de mort d’ensevelir le corps de l’autre. Le temps presse. Deux logiques irréductibles s’affrontent dans l’urgence et la passion.

 

Carmen d’après Prosper Mérimée

 

Carmen d’après Prosper Mérimée

Cube Noir – CREPS – 4 allée du Sommerhof – Strasbourg – Koenigshoffen

Du 30 mai au 6 juin 2012 à 20h30 – Dimanche 3 juin à 17h

Renseignements et réservations : 03 88 65 14 79 – courriel : patrice.lobel@orange.fr

Mise en scène : Patrice Lobel

assistance mise en scène : Émilie Marçot

Si Carmen est connue aujourd’hui, c’est surtout grâce à l’opéra de Bizet qu’il crée suite à la lecture d’une nouvelle de Mérimée.

En revisitant l’histoire originale de Carmen écrite en 1845 suite à plusieurs voyages de l’auteur en Andalousie, nous avons été sensibles à la grande modernité de ce texte.

En effet « Carmen » est aussi l’histoire de milliers de femmes éprises de liberté qui encore aujourd’hui partout dans le monde, en Espagne, en France ou ailleurs, tombent sous les coups des hommes. Des hommes dépassés par leurs sentiments guerriers.

Pour rendre hommage à ces milliers de femmes, notre Carmen devient multiple en étant représentée sous toutes les formes d’art et nous propose un voyage touchant au cœur de l’Andalousie…

avec:

Carmen : Mélanie Meyer

Francesca : Christine Meppiel

Maria : Michèle Frangin

Lucas : Alexandre Rich

José  : Grégory Brun

Le conteur  : Patrice Lobel

Le chœur : Josette Bahouka – Virginie Eberhart – Violaine Flurer – Dominique Jeandemange – Catherine Roblot

Danses : Daniela Chiaschi – Samiya Figueiredo

Chorégraphies : Inès César Panos – Samiya Figueredo

Chants : Stéphanie Mira – Maria Cabello – David Martin

Accordéon : Patrice Sonntag

Guitare  : Cédric Pierson

Performance picturale : Émilie Marçot

Partie filmée réalisée par  Zap expériment

Affiche réalisée par  Émilie Marçot

Costumes réalisés par Amélie Thiry

Régie : Isabelle Lobel